Morphological variation and change

Description

This project sets out to better understand how morphological variation arises from phonological variation and change, and how morphological variation may be preserved or leveled. In addressing these two questions, the project will focus on morphological variation within the stem, in contrast to variation within affixes. The phenomena to be investigated are metaphony as an instance of morphophonological variation within the stem, patterns of stem allomorphy and patterns of stress shifts within the paradigm. The languages we will examine are French, Occitan, Italian and the dialect of Piedimonte Matese (Campania, Italy).
Our goal is to better understand the relation between phonological and morphological variation and change by addressing the following questions:
o In what ways does morphological variation arise from phonological variation and change?
o Under what conditions is morphological variation preserved, how does it spread, and how may it be leveled?
In addressing these two questions, we will focus on morphological variation within the stem, in contrast to variation within affixes. The phenomena to be investigated are metaphony as an instance of morphophonological variation within the stem, patterns of stem allomorphy and patterns of stress shifts within the paradigm.
The relation between morphological and phonological variation will be investigated on the basis of a number of Romance languages. Although these languages belong to the same language family, they present a remarkable scale of complexity of morphological and phonological variation. Within Western Romance, both French and Occitan have different patterns of alternation, with French being far less transparent than Occitan. Within Eastern Romance, Italian and the dialect of Piedimonte Matese (Campania, Italy) differ likewise in the degree of the abstractness of underlying forms, where Piedimonte Matese may be said to present more abstract patterns of variation. We believe that by investigating a given phenomenon of morphological variation and its historical evolution in more than one Romance language, and by comparing the different synchronic grammars that incorporate the variation, we can show that general principles of phonology and morphology constrain the direction of linguistic variation and of linguistic change.

Institutions
  • FB Linguistik
Publications
  Schwarze, Christoph (2012): Les "adjectifs participes" : des lexèmes construits en morphologie (Arbeitspapiere / Fachbereich Sprachwissenschaft; 126)

Les "adjectifs participes" : des lexèmes construits en morphologie

×
Les adjectifs participes : des mots construits en morphologie<br />Cette étude porte sur les adjectifs participes, exemplifiés par les formes écrites en italiques dans les exemples donnés sous (1) et (2) :<br /><br />(1) a. La porte semble ouverte.<br /><br />b. Les œufs semblent cassés.<br /><br />c. Les soldats semblent blessés.<br /><br />(2) a. Du papier vieux et jauni.<br /><br />b. Un bébé sain et né à terme.<br /><br />c. Un malaise très tapi.<br /><br />Nous avons d'abord établi des tests d’adjectivité appropriés à la structure du français. Nous avons ensuite appliqué ces tests à 200 verbes transitifs ou inaccusatifs, ce qui a donné une liste de 188 adjectifs. L'analyse qui suit cette démarche descriptive propose les thèses suivantes :<br /><br />a) Les formes en question sont de véritables adjectifs, construits en morphologie. Il ne s'agit donc pas de participes « employés comme » des adjectifs.<br /><br />b) Ces adjectifs sont obtenus par un processus de conversion catégorielle, opérant sur les participes passifs des verbes transitifs (1) et les participes passés des verbes inaccusatifs (2).<br /><br />c) Le changement catégoriel fait subir aux participes un changement sémantique, qui consiste essentiellement à supprimer la variable d’événement contenue dans les représentations sémantiques des verbes concernés.<br /><br />d) Les adjectifs ainsi construits peuvent cependant être accompagnés d'ajouts qui sont typiques des événements, en particulier des ajouts d'agent (3) et certains ajouts de temps (4) :<br /><br />(3) Une région très fréquentée par les touristes.<br /><br />(4) Un auteur décédé voici 50 ans.<br />e) L'événement, en pareil cas, est accessible par une inférence conceptuelle. Un événement antérieur non spécifié peut cependant être impliqué dans le sens lexical come résultat d'une lexicalisation.<br /><br />f) Les contraintes pragmatiques sur les adjectifs participes (5) proposées dans la littérature ne s'appliquent pas aux adjectifs comme tels, mais aux syntagmes dans lesquels ils figurent (6). Elles n'ont donc rien à voir avec les processus morphologique comme tel.<br /><br />(5) ? Une maison construite<br /><br />(6) Une maison récemment construite<br /><br />De représentations et des règles sont proposées pour mettre en évidence le caractère systématique de la conversion catégorielle analysée.<br /><br />a) L'étude se termine par une discussion de la place que les adjectifs participes occupent au sein de la typologie interne de la catégorie adjectivale. On en arrive à la conclusion que les adjectifs participes sont atypiques du point de vue morphologique, mais que, du point de vue syntaxique, ils sont des adjectifs qualitatifs de plein droit.

Origin (projects)

Funding sources
Name Project no. Description Period
SFB721/02Teilprojekt A 21 / SFB 471no information
Further information
Period: 01.01.2006 – 31.12.2008